Ecrivez!

25 juillet 2011

Une autre petite nouvelle, qui n'a rien de génial, mais bon...

« - Veuillez-vous arrêter, vous êtes en état d’arrestation » crie la voix dans le haut-parleur.
Qu’ils aillent se faire voir, je tourne dans une rue parallèle. Ils me suivent toujours, je sais qu’il y a une bretelle d’autoroute à 1 km, je pourrai peut-être les y semer, en attendant je slalome entre les voitures, je connais la ville par cœur. J’arrive sur l’autoroute, 320 au compteur, je cogne le rétro d’une BMW. Je sors sur une aire, je me cache dans une planque d’un pote à moi, je connais tout le monde dans la ville. Il me change ma plaque en un rien de temps, quand les flics arrivent ils ne reconnaissent pas la voiture. J’ai réussi mon coup.
Une sirène de flics dans la rue. Je sursaute.
Non, ce n’est que la réalité.
Il va vraiment falloir que je me calme sur GTA


Posté par palindromes à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 juillet 2011

Une petite nouvelle pour commencer

Une nouvelle, pour commencer.

N'hésitez pas à poster vos commentaires, ils sont plus que bienvenus.

Tapette à mouche

 

Elles la harcèlent , la suivent, la persécutent. Elles se déplacent en groupe, elles sont lâches. C'est comme ça tous les jours, toutes les nuits, elles l'empêchent de dormir. Elle bouge, elle crie, mais personne ne l'entend, personne ne lui répond. Elle se plaint, elle s'énerve, se jette sur ses amis pour qu'ils l'aident. Mais personne ne semble la comprendre...

De temps en temps, on lui injecte des piqures pour dormir, elle aime ça, mais on ne lui fait pas souvent. Les enfants rient en la voyant s'agiter comme une démente, ils ne semblent pas voir ses agresseurs. Alors elle s'énerve encore , mord la main des gamins, leur assène des coups. Elle pleure de rage en voyant que ce sont ces gosses qui sont considérés comme des victimes, et non pas elle.

Elle a souvent voulu monter dans ces chariots de la mort, avec les condamnés, pour en finir avec ses agresseurs, c'est son vœu le plus cher, son rêve, son obsession. D'ailleurs, l'un d'eux vient de poser ses sales pattes, encore une fois, sur son oreille, elle l'entend vibrer, la narguer. C'est la fois de trop, elle saute hors de sa prison métallique, de cet enclos qui la retient avec ses ennemies. Alors, elle cogne de toutes ses forces contre le bébé qui traverse la cour,contre les charrues, contre l'arbre, contre le mur dans l'espoir qu'un jour, sa tête cédera, et que son plus cher souhait sera exaucé.

Mais elle n'aura pas à attendre longtemps, le lendemain, la piqure l'envoyait dans un sommeil éternel.

Qui aurait songé, un jour, qu'une vache aurait besoin d'une tapette à mouches?

Posté par palindromes à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2011

Cher lecteur

Cher lecteur,

Ce blog accueillera tous mes écrits, du plus pitoyable au plus génial.

N'hésite pas à poster tes commentaires, ils sont les bienvenus.

Je ne te demanderai qu'une chose, si tu copies l'un de mes textes, demande moi l'autorisation avant de publier quoi que ce soit.

Bonne lecture.

Palindromes

 

Posté par palindromes à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]